Portugal, Eldorado des cépages

D’un point de vue génétique, les nombreux cépages de la péninsule ibérique sont généralement très distincts de tous les autres cépages de l’Ancien Monde, à l’exception notoire du sud de la France et de la Sardaigne où l’on retrouve de nombreux cépages espagnols (Grenache, Carignan, Mourvèdre, etc.) qui ont été introduits sous différentes vagues de domination espagnole. Le Portugal, dont la biodiversité est fascinante, est une caverne d’Ali Baba pour les amateurs de cépages indigènes. Combien existe-t-il de cépages au Portugal ? 600 ? 300 ? Moins de 100 ? On ne sait pas exactement. Lors de la publication de notre ouvrage de référence Wine Grapes (Éditions Allen Lane, 2012), nous avons dénombré « seulement » 77 cépages cultivés commercialement au Portugal, contre 89 en Espagne, 204 en France et, record absolu, 377 en Italie. Cela dit, l’encépagement précis de bon nombre de vieux vignobles au Portugal est encore partiellement inconnu, ce qui demandera encore un grand travail de recherches ampélographiques. Le nombre réel de cépages cultivés est donc assurément plus élevé !

Les 5 cépages principaux du Portugal.
Les 5 cépages principaux du Portugal.

 

En 2013, l’économiste Kym Anderson, spécialisé dans les statistiques viticoles, a publié un ouvrage disponible gratuitement en ligne et intitulé Which winegrape vareties are grown where ? (Quels cépages sont plantés où ?) Dans ce compendium de statistiques, il a dénombré 196 cépages cultivés au Portugal sur une surface totale de 139’294 ha. Ce nombre est bien plus élevé que dans Wine Grapes car il comprend, outre les cépages indigènes, certains cépages oubliés qui ne sont pratiquement pas cultivés, de nombreux synonymes, ainsi que quelques cépages d’introduction ancienne comme le Tempranillo espagnol. Ce dernier est désormais le cépage le plus planté au Portugal où il est appelé généralement Aragonez ou Tinta Roriz.

Nous ne savons donc toujours pas exactement le nombre de cépages cultivés au Portugal, mais leur grande diversité participe à la grande variété de styles de vins que l’on trouve dans ce pays.

Les 77 cépages indigènes du Portugal recensés dans Wine Grapes
(Éditions, Allen Lane, 2012).

Agronómic, Água Santa, Alfrocheiro, Alvarelhão, Alvarinho, Amaral, Antão Vaz, Arinto de Bucelas, Avesso, Azal, Baga, Barcelo, Batoca, Bical, Borraçal, Camarate, Caracol, Carrega Branco, Casculho, Castelão, Cerceal Branco, Côdega de Larinho, Complexa, Cornifesto, Diagalves, Dona Branca, Donzelinho Branco, Donzelinho Tinto, Dorinto, Encruzado, Espadeiro, Fernão Pires, Folgasão, Fonte Cal, Galego Dourado, Generosa, Gouveio Real, Grossa, Jampal, Loureiro, Malvasia Branca de São Jorge, Malvasia de Colares, Malvasia Fina, Malvasia Preta, Marufo, Monvedro, Moreto do Alentejo, Padeiro, Pedral, Preto Martinho, Rabigato, Rabo de Ovelha, Ramisco, Rio Grande, Rufete, Seara Nova, Sercial, Sercialinho, Síria, Tamarez, Terrantez, Terrantez da Terceira, Terrantez do Pico, Tinta Barroca, Tinta Carvalha, Tinta Francisca, Tinto Cão, Touriga Fêmea, Touriga Franca, Touriga Nacional, Trajadura, Trincadeira, Trincadeira das Pratas, Verdelho, Vinhão, Viosinho, Vital.