Patoinos, Domaine de l’Apocalypse, projet agro-écologique en Grèce

Patoinos est la contraction de Patmos, petite île du Dodécanèse dans la mer Égée, et de oinos = vin en grec ancien. La viticulture y était autrefois importante, mais l’exode des jeunes générations a mis fin à cette culture traditionnelle. Afin de revitaliser l’île, Josef Zisyadis a créé le projet agro-écologique Patoinos. Théologien, ancien politicien, co-Président de Slow Food Suisse et Directeur de la Semaine suisse du Goût, Josef Zisyadis est citoyen suisse et grec, de Patmos précisément.

Depuis 2010, j’ai l’honneur de faire partie du Comité International de Soutien au Domaine agro-écologique Patoinos aux côtés de membres illustres comme Pascal Couchepin (ancien Président de la Confédération), Raymond Paccot (vigneron-œnologue au Domaine La Colombe), Jacques Perrin (directeur de CAVE SA), Raoul Cruchon (vigneron-œnologue au Domaine Henri Cruchon), et bien d’autres encore. C’est dès lors un immense plaisir d’intégrer le Domaine de l’Apocalypse dans l’assortiment DIVO.

Patmos

Accessible uniquement par bateau, Patmos est l’île la plus septentrionale de l’archipel du Dodécanèse. Elle compte 3000 habitants sur ses maigres 34 km2. Avec 3000 heures d’ensoleillement annuel, le climat y est sec et propice à la culture de la vigne, dont le feuillage et les grappes sont bien aérés par les vents du nord.

La légende raconte que l’apôtre Jean aurait reçu une vision de Jésus sur l’île de Patmos, épisode qu’il aurait relaté dans Apocalypse 1 : 9 du Nouveau Testament. C’est ce qui a donné l’idée au théologien Josef Zisyadis de baptiser la propriété Domaine de l’Apocalypse.

Vignes du Domaine  de l’Apocalypse.
Vignes du Domaine de l’Apocalypse.

 

Assyrtiko, cépage volcanique

L’Assyrtiko est probablement originaire de Santorin (Grèce), île volcanique dont le terroir convient particulièrement à ce cépage autochtone de la Mer Egée. L’île de Patmos étant en partie volcanique, sa récente implantation au Domaine de l’Apocalypse est donc de bon aloi. Ce cépage, dont l’étymologie est inconnue (hormis les fantasques affabulations lui donnant une origine assyrienne ou le liant au Sherry espagnol), possède une acidité naturelle hors normes. On le trouve également dans quelques vignobles de la Grèce continentale, comme à la Monemvasia Winery de la famille Tsibidis en Laconie dans le Péloponnèse, disponible chez DIVO.

Domaine agro-écologique Patoinos

Passionné de Patmos où il séjourne en été depuis plus de 30 ans, Josef Zisyadis a toujours rêvé d’y réhabiliter la viticulture d’antan. Le monastère de St-Jean, qui est propriétaire d’une bonne partie de l’île, a longuement fait la sourde oreille à son projet. En 2010, Josef décide de s’adresser directement au Patriarche de Constantinople (actuelle Istanbul) qui lui met instantanément à disposition 3 hectares en location pour 25 ans. En 2011, l’ancien conseiller d’État du canton de Vaud peut enfin lancer le projet Patoinos en y plantant deux hectares de vigne, épaulé par le savoir-faire de quatre vignerons et/ou œnologues vaudois émérites : Raoul Cruchon, Noé Graff, Raymond Paccot et Gilles Wannaz. Dès le départ, le domaine est entièrement conduit en biodynamie. Souhaitant éviter les cépages dits « internationaux », l’équipe de Patoinos porte son choix sur deux anciennes variétés de la Mer Égée : 2/3 d’Assyrtiko pour le blanc, et 1/3 de Mavrothiriko pour le rouge, avec une production annuelle d’environ 6000 bouteilles. La vinification et les travaux de la vigne sont assurés depuis le premier millésime en 2016 par Dorian Amar, œnologue Français d’origine qui a travaillé dix ans en Suisse. Il sera remplacé dès 2021 par deux jeunes œnologues, Eirini Daouka et Federico Garzelli.

Josef Zisyadis (à gauche) avec le vigneron/œnologue vaudois Raoul Cruchon et Dorian Amar, jeune œnologue sortant du Domaine de l’Apocalypse.
Josef Zisyadis (à gauche) avec le vigneron/œnologue vaudois Raoul Cruchon et Dorian Amar, jeune œnologue sortant du Domaine de l’Apocalypse.

Au fil des années, le domaine Patoinos s’est diversifié en établissant une cave avec un pressoir, une oliveraie composée de la variété locale Koroneïki avec un pressoir à huile d’olive, une banque de semences indigènes avec le soutien de l’association Peliti, des visites pour les écoles, etc.

Mavrothiriko, cépage oublié

Aussi appelé Mavrothyliko, tirant son nom de mavro = noir et thyliko = dame, ce cépage est probablement originaire de l’île de Nisyros dans le Dodécanèse (Grèce). Il était au bord de l’extinction quand Anthony Hatzinikolaou, un professeur d’anglais à la retraite, en a retrouvé quelques ceps sur Nisyros. Motivé à sauver ce cépage, il en a planté sur l’île de Kos, mais il a malheureusement été tué en 2013 dans un tragique accident sur sa plantation. La même année, son fils Steve Jaqvaar, chanteur professionnel, a fondé la Hatzinikolaou Winery avec son épouse Petronella pour perpétuer son œuvre. Ayant eu vent de cette résurrection douloureuse, Josef Zisyadis décida d’en planter sur Patmos, participant ainsi à la sauvegarde de ce patrimoine ampélographique. C’est un cépage précoce qui donne des vins très colorés, avec une grande maturité de fruit, une acidité importante et des tanins veloutés. DIVO a pu s’en procurer une minuscule quantité qui est disponible sur divo.ch.

Carton de bienvenue

Vous souhaitez inviter un de vos proches à rejoindre le club DIVO?

Cliquez sur «Ajouter au panier» et remplissez simplement ses coordonnées (nom, prénom et e-mail) à l’aide du formulaire.

Offrez-lui la cotisation annuelle et recevez un bon de CHF 50.- pour votre prochaine commande (une fois la cotisation payée).


25.- / par filleul
Ajouter au panier Ajouté au panier

Processus

Vos avantages en tant que parrain DIVO

Partagez
la même passion du vin avec vos filleuls

Recevez
un bon de CHF 50.- pour votre prochaine commande

Soutenez
des vins de petits producteurs