La Moselle, contrée des coteaux escarpés

Le vignoble de la Moselle occupe les berges de trois rivières: la Moselle, la Sarre et la Ruwer. C’est la plus ancienne région viticole d’Allemagne, puisque les anciens Romains y pratiquaient déjà la culture du vin à grande échelle. Aujourd’hui, quelque 5’000 viticulteurs exploitent environ 8’800 hectares de vignes dans 125 localités différentes, souvent dans des conditions très difficiles. La cinquième région viticole d’Allemagne en termes de superficie est en effet celle au monde qui compte le plus de vignobles à coteaux escarpés.

Le vignoble est subdivisé en six sous-régions. Celle de Reichsburg Cochem, en Basse-Moselle, est souvent désignée par le terme Terrassenmosel, la « Moselle en terrasses », car la viticulture n’y est généralement possible qu’en terrasses. C’est ici que se trouve la vigne la plus escarpée d’Europe: le Bremmer Calmont. La zone de Bernkastel forme ce que l’on appelle la Moyenne-Moselle : avec ses communes viticoles renommées et ses célèbres parcelles, c’est le coeur de l’appellation. Au sud de Trèves commence la Haute-Moselle, dont une partie, le Moseltor, fait déjà partie du pays de la Sarre, également connu pour sa viticulture. Quant à la vallée de la Ruwer, c’est la plus petite des sous-régions de l’appellation.

Mittelmosel

Les viticulteurs de la Moselle se considèrent à juste titre comme les spécialistes du Riesling : après tout, ce noble cépage blanc couvre une superficie de 5’000 hectares. Le Riesling de la Moselle est l’incarnation même de l’élégance et du raffinement. Il s’agit d’un cépage à maturité tardive, qui trouve ici les conditions idéales pour prospérer. Cette vallée bien à l’abri est en effet l’une des zones climatiques les plus chaudes d’Allemagne. Durant la journée, les pentes de schiste très escarpées qui surplombent les trois rivières emmagasinent la chaleur du soleil. Puis elles la restituent durant la nuit. Les racines des ceps plongent dans le sol jusqu’à une profondeur de plusieurs mètres, pour s’approvisionner en eau et en minéraux.

De nombreux vins de la Moselle sont mis en bouteille avec leurs sucres résiduels. A condition qu’ils affichent par ailleurs une acidité suffisante, ils impressionnent alors par leur subtilité, leur légèreté et, grâce à une teneur en alcool relativement faible, leur digestibilité. C’est pourquoi il est permis d’avancer que, s’il existe un seul endroit en Allemagne où les sucres résiduels ont une justification, c’est dans la Moselle. Chaque année, les vins doux naturels (Beerenauslesen et Trockenbeerenauslesen) atteignent des prix record lors des ventes aux enchères. Ils forment en quelque sorte une catégorie à part, unique en son genre et, à juste titre, réputée dans le monde entier.